Jeu suit le mot « commun »
Je tiens débout lorsqu’il faut agir
Je tiens le bout de ce qui peut durer
J’essaie le commun pas comme Un… ni comme Autre
Mais comme personne… ou n’importe qui

Je serai encore là lorsqu’ils chanteront encore une trahison
Ou une défaite
prévisible
logique…
Comme cette révolte, toujours faite et à faire
Je serai encore là lorsqu’ils diront c’est impossible
Le lendemain
Je me construirais des nouveaux yeux, pour incarner ton regard
J’irais récupérer dans la poubelle tout ce qui peut servir encore
En corps
Je t’écrirais des poèmes comme des lettres d’amour
Je t’écrirais des lettres d’amour comme des manifestes révolutionnaires
Nous aurons tort pour n’avoir pas toute raison
Mais nous aurons raison d’essayer vraiment

 

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: